Fêter ses victoires face à l’arrêt du tabac

Fêter ses victoires face à l’arrêt du tabac

Griller une bougie au lieu de griller une clope…

Arrêter de fumer nous fait faire des économies. Le paquet étant passé à 8 euros en Mars 2018, une personne qui fume 10 cigarettes par jour économisera environ 2400 euros par an. On peut diluer dans les dépenses courantes, ou on peut choisir d’en dépenser une partie pour se récompenser des efforts réalisés. Cette deuxième solution rend plus palpable les économies réalisées et peut même davantage nous aider à tenir bon.

Récompensez-vous face à l’arrêt du tabac:

Se récompenser après un mois ou une année sans tabac peut être une bonne stratégie pour rester motivé et garder le cap dans la durée. Ceci peut même se faire pour des petites victoires : fêter sa première semaine d’arrêt ou s’octroyer un petit plaisir parce qu’on a réussi à diminuer sa consommation par exemple. Certains d’entre nous seraient plus « sensibles » à cette notion de récompense.

Une étude a été réalisée par le psychologue Stephen J. Wilson afin de savoir si nous étions tous égaux face à cette notion de récompense. Lors de la « pause-clope », il a été proposé à un groupe de fumeurs volontaires de résister à l’envie de fumer. Chaque tranche de 5 minutes sans tabac est récompensée par un dollar. La pause a duré 50 minutes. Certains craquent plus vite que les autres. Comment expliquer cette différence face à l’envie de fumer ? Le cerveau de ce groupe de fumeur a été passé à l’IRM.  Chez les fumeurs capables de résister, une partie du cerveau fonctionne différemment : le striatum ventral est plus actif. Ceci a pour conséquence de les rendre plus sensibles à la « carotte » monétaire : les circuits de la récompense de leur cerveau sont plus actifs.

Comment savoir si vous êtes sensible à la récompense ? Pas forcément besoin de passer une IRM. Souvent, les personnes savent déjà s’ils ont besoin d’une « carotte » pour les motiver ou les mettre en action. Il y a de nombreux indices dans leur quotidien. Cela pourrait être le nombre de cigarettes récompense que vous vous octroyez. Vous savez ces clopes que l’on fume après une tâche difficile tout en se disant « j’ai bien mérité de m’en griller une ! ».

Si vous êtes sensibles à la récompense, reste à savoir maintenant ce qui vous ferez plaisir : réaménager votre intérieur, faire une grande fiesta sans tabac, partir pour une destination paradisiaque, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *