Combien de séances d’hypnose pour arrêter de fumer ?

Combien de séances d’hypnose pour arrêter de fumer ?

Vous avez décidé d’arrêter de fumer. Bravo ! Vous avez de faire appel à un hypnothérapeute pour vous y aider. Encore bravo ! L’hypnose est l’une des méthodes les plus efficaces pour l’arrêt du tabac.

Maintenant que votre décision est prise, vous vous posez sans doute la question du nombre de séances d’hypnose nécessaire pour vous débarrasser de la cigarette. Cette question est légitime : les séances hypnose représentent un investissement en temps mais aussi en argent.

On voit passer beaucoup de publicités avec des slogans du genre « arrêter de fumer définitivement en une seule séance d’hypnose ». C’est accrocheur mais cela peut laisser croire que pour arrêter de fumer, une seule séance suffit. Cela est possible dans de nombreux cas. Mais parfois, plusieurs séances sur un laps de temps réduit seront nécessaires pour permettre de se libérer complétement de son addiction. Dans d’autres cas, la première séance aura fonctionné mais une séance de « rappel » sera nécessaire quelques semaines/mois plus tard.

Pourquoi certains fumeurs ont besoin de plus de séances pour arrêter ?

La réponse est assez complexe. Je la résumerai par : chaque individu est unique. Un peu facile, je sais… Je vais quand même essayer d’apporter quelques éléments de réponses plus détaillée.  

Tout d’abord, on pourrait croire que le nombre de séances dépend de la durée du tabagisme et/ou de la quantité de cigarettes fumées. Mais ces éléments sont secondaires : un fumeur de longue date qui fume 2 paquets par jour peut réussir à arrêter de fumer en une seule séance. Tandis qu’un fumeur occasionnel peut avoir davantage de difficultés à arrêter.

Parmi les raisons qui peuvent expliquer des séances supplémentaires est, selon moi, la complexité du pourquoi. Pourquoi la personne a besoin de cigarettes ? Qu’est-ce qu’elle a inconsciemment associé à la cigarette.

Ce pourquoi est particulièrement fort chez les personnes, pour qui fumer fait partie de leur identité (ils font souvent partie d’une famille où la plupart des membres fument). Fumer les définis et ils ne sauront plus alors qui ils sont s’ils ne fument plus. Il est alors nécessaire de faire un travail plus profond.

Pour d’autres, le tabac est la pointe émergée de l’iceberg : d’autres problématiques doivent être réglées avant d’envisager un arrêt du tabac. Cela peut être le cas par exemple d’une personne très dépressive pour qui le tabac est la seule bouée de sauvetage.

Bien sûr, le nombre de séances sera également déterminé par l’expérience de l’hypnotiseur. Plus il connait la psychologie du fumeur, plus efficace il sera. Il ne suffit pas de maîtriser un outil efficace tels que l’hypnose pour permettre à une personne d’arrêter de fumer. Il s’agit savoir sur quelles cibles l’utiliser.

D’où l’importance de choisir correctement son hypno-thérapeute.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *